VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Quel équipement pour les enfants ?

LE SOLEIL

  • L'épiderme des enfants est fragile. Attention de ne pas sous-estimer l'intensité des rayons solaires, sous prétexte qu'il fait froid ou qu'il y a du brouillard !
  • En montagne (même par temps couvert) le soleil émet des rayons invisibles, les ultraviolets(UV), beaucoup plus nocifs que la luminosité. Ces rayons se diffusent au travers des nuages et se réfléchissent sur toute surface avec plus ou moins d'intensité : l'eau réfléchit 5 à 10 % des UV, et la neige 85 % ! De plus, en altitude, la quantité d'UV augmente de 10 % tous les 1 000 mètres.
  • Cette avalanche d'UV agresse la peau fine des enfants, peut causer des coups de soleil, des brûlures, mais aussi provoquer des cancers de la peau quelques années plus tard. Toutes les études ont démontré que les coups de soleil dans l'enfance constituent l'un des facteurs de risque du cancer de la couche superficielle de l'épiderme, le carcinome.
  • La meilleure protection reste la crème solaire adaptée aux enfants (indice fort, minimum 40). En revanche, il est inutile de le tartiner toutes les heures, comme à la mer... à moins qu'il n'enfouisse son visage dans la poudreuse ! Une fois par demi-journée suffit. Le visage doit être couvert au maximum : masque de ski, foulard ou écharpe conseillés. Ne cherchez pas à ramener votre enfant bronzé. De toute façon, il aura bonne mine !

LE FROID

Tenue de ski : Isolation en fibres synthétiques.

La tenue de ski pour enfant doit avant tout être imperméable, coupe-vent et respirante.

En plus d’une protection fonctionnelle contre les intempéries, il est particulièrement important que les enfants soient protégés du froid. La veste et le pantalon doivent par conséquent être bien isolés : les matériaux d’isolation en fibres synthétiques sont particulièrement indiqués et plus performants que le duvet naturel, car ils garantissent une isolation efficace et réchauffent les enfants lorsque le temps devient humide. Ce n’est pas le cas du duvet, qui s'agglutine, perd beaucoup de son pouvoir gonflant et ainsi ses propriétés isolantes. Les enfants sont généralement plus actifs que les adultes et transpirent donc beaucoup, d’où l’utilité d’un matériau d’isolation synthétique ou hybride.

Tenue de ski visible = Sécurité

En plus de la protection contre les intempéries et le froid, la sécurité est également un aspect important pour les enfants. Pour être en sécurité sur les pistes, les enfants doivent avant tout être bien visibles. Une tenue de ski aux couleurs vives et dotée d'éléments réfléchissants est par conséquent un vrai plus.

Des vêtements qui facilitent la journée de ski des plus petits

L'intégration d’une jupe pare-neige dans la veste ou le pantalon de ski est indispensable. Cette dernière retient efficacement la neige en cas de chute ou de petites aventures en poudreuse, et permet aux enfants de rester bien au sec. Les extrémités des jambes doivent en outre impérativement être dotées d’une protection des bords. La matière résistante protège l’intérieur du pantalon des arêtes du ski et ainsi d’une usure précoce.

Les pantalons de ski pour enfants doivent être dotés de bretelles. Dans le meilleur des cas, la zone des reins est ainsi parfaitement protégée si la veste et la jupe pare-neige glissent vers le haut. Pourquoi une veste et un pantalon plutôt qu’une combinaison ? Si elle convient bien aux bébés, la combinaison est moins pratique pour les enfants, notamment parce qu’ils vont souvent aux toilettes. La combinaison doit alors être retirée presque entièrement, traîne sur le sol et risque d’être salie ou mouillée.

Une bonne veste de ski comporte également une capuche. Cette dernière doit être réglable pour pouvoir être ajustée sur le casque. Et pour le rangement des petits en-cas, les petits skieurs doivent disposer de poches suffisamment grandes dans leur tenue. Une poche spéciale pour le forfait est également la bienvenue, dans l’idéal sur le bras gauche – le forfait est ainsi toujours facilement accessible ou peut être passé devant le capteur, toujours positionné à gauche.

Attention à ses oreilles !

  • Votre enfant est abonné aux otites à répétition ou aux rhinopharyngites, dès que l'hiver pointe son nez ? La première chose à faire est de consulter le médecin ou le pédiatre avant de partir pour vérifier l'état de ses tympans. Si la trompe d'Eustache est obstruée, il pourra prévoir un traitement antibiotique.
  • Sur la route, pendant la montée, aidez-le à déglutir. Il peut croquer une pomme, grignoter un biscuit ou boire un peu d'eau. L'essentiel est qu'il avale de la salive pour libérer l'air dans le tympan.
HAUT